Heure au Gabon :
Activités locales (Exercice 2018)


CELEBRATION DE L'ARBRE DE NOËL 2018 PAR LA MAIRIE DE LIBREVILLE, le 20 Décembre 2018 

1 - Remise de cadeaux de Noël à l'Hôtel de Ville de Libreville.

                                       
                                                    (Cliquez ici pour plus d'images)

 
2 - Remise de cadeaux dans les arrondissements de Libreville.

  

  

  



Le Maire de la Commune de Libreville, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, a perpétué, ce qui s'apparente désormais à une tradition en cette période de fête de la Nativité. À savoir : sillonner les six arrondissements de la Commune pour aller offrir des jouets aux enfants issus des familles démunies. Accompagnée de quelques-uns de ses collaborateurs, l'Edile de Libreville a donc été reçue avec anthousiasme, un accueil digne de l'événement. 





JOURNEE CITOYENNE ORGANISEE A LIBREVILLE PAR LA MAIRIE DE LIBREVILLE, le 08 DECEMBRE 2018.


    
 
    

Nettoyage de la ville de Libreville  le 08 Décembre 2018.photos© Mairie de Libreville 
 
Ce samedi 08 décembre 2018, la délégation municipale (Le Troisième et le quatrième Adjoints au Maire de Libreville, les responsables administratifs et agents municipaux)  se sont rendus dans les différents arrondissements de Libreville  pour y effectuer les travaux suivants : 

  • Curage des caniveaux ;  
  • Désherbage ; 
  • Nettoyage;
  • Sensibilisation sur le nettoyage des dévantures des lieux d'habitation, de commerce  et de culte;
  • Ramassage d'ordures.

Il s'agit des arrondissements suivants :

  • 1er arrondissement (quartier "BEL-AIR" (Cité BGFI - Petit marché));
  • 2ème arrondissement (quartier "SOTEGA" (sur la rue principale, Rue Samuel MINKO, Code 2.22.L.D));
  • 3ème arrondissement (quartier "DERRIERE L'HÔPITAL" (Impasse Le Bebel Apollinaire MOMBO BOUSSAMBA (3.0076.J)));
  • 4ème arrondissement (quartier "NOMBAKELE" (Linéaire Secrétariat Général du Gouvernement - Auberge des sportifs - Cinéma le Gabon));
  • 5ème arrondissement (quartier "OLOUMI" (Derrière le marché));
  • 6ème arrondissement (quartier "NZENG-AYONG" (Rond-Point - Stade)).



8ème EDITION DU SOMMET AFRICITES du 20 au 24 NOVEMBRE 2018 A MARRAKECH AU MAROC. 


   
  
Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA à la Tribune (photo de gauche) et Certains participants lors de la 8ème Edition du sommet Africités, 20 au 24 Novembre 2018 à Marrakech (photo de droite).

Au terme de la 8ème Edition du sommet Africités qui s’est tenu à Marrakech au Maroc du 20 au 24 novembre 2018, avec pour thématique : « Transition vers des villes et territoires durables : Quel est le rôle des collectivités territoriales d’Afrique », Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville, a été élue Présidente du CGLU - Afrique (Cités et Gouvernements Locaux Unis). Elle est ainsi portée à la tête de cette organisation pour représenter les collectivités locales de l'ensemble du continent africain pour un mandat de trois (3) ans, et ce, jusqu'au prochain sommet prévu se tenir en 2021 au Kenya.

                                                  Rétrospective du sommet en images




JOURNEE CITOYENNE ORGANISEE A LIBREVILLE PAR LA MAIRIE DE LIBREVILLE, le 03 NOVEMBRE 2018.


    
 
    

Nettoyage de la ville de Libreville  03 Novembre 2018.photos© Mairie de Libreville. 
 
Comme chaque 1er samedi du mois, la municipalité n’a pas dérogé à la règle de la journée citoyenne. 
  
Ce samedi 03 novembre 2018, la délégation municipale (Le Deuxième Adjoint au Maire de Libreville, les responsables administratifs et agents municipaux)  se sont rendus dans les différents arrondissements de Libreville pour y effectuer les travaux suivants : 
  • Curage des caniveaux ; 
  • Désherbage ;
  • Nettoyage.
Il s'agit des arrondisments suivants :
  • 3ème arrondissement (quartier "la Peyrie" (Derrière la SEEG));
  • 4ème arrondissement (quartier "Belle-Vue 2" (en face de l'Hôpital CHINOIS));
  • 5ème arrondissement (quartier "Lalala Dakar" (Rue Henri Georges OBAME)).



JOURNEE CITOYENNE ORGANISEE A LIBREVILLE PAR LA MAIRIE DE LIBREVILLE, le 13 OCTOBRE 2018.




 
 
 
  

   
Photos© Mairie de Libreville




JOURNEE CITOYENNE ORGANISEE A LIBREVILLE PAR LA MAIRIE DE LIBREVILLE, le 01 SEPTEMBRE 2018.

  
  
                                      Nettoyage de la Place de l'Indépendance .Photos© Mairie de Libreville
 

  
 Aménagement de la bibliothèque de Glass.                       Ramassage de cadavres de chiens.

 


AUDIENCE ACCORDEE AU SYNDICAT AUTONOME DES COMMERÇANTS DU GABON, le 28 Août 2018.

   

Les membres du Bureau du Conseil Municipal recevant le Syndicat Autonome des Commerçants du Gabon (Synacoga). Libreville, le 28 Août 2018. Photos @ Mairie de Libreville.

Le Bureau du Conseil Municipal a reçu en audience le Mardi 28 Août 2018, le Bureau exécutif du Syndicat Autonome des Commerçants du Gabon (SYNACOGA). 

Cette audience portait sur la multitude de contrôles et recouvrements de taxes quasi similaires qu’effectuent régulièrement plusieurs Administrations distinctes dans la Commune de Libreville, telles que : le Ministère du Commerce, le Ministère de la Santé, la Mairie de Libreville et les opérateurs privés pour ne citer que celles-là.  

Concernant les réprimandes faites à l’endroit de la Mairie de Libreville, notamment envers l’Inspection Générale Municipale, la Direction Générale de l’Environnement et la Direction Générale des Finances, le porte-voix des commerçants Librevillois se plaint de la recrudescence des opérations quasi similaires menées. 

En réaction à ce qui est reproché à l’institution, les responsables des entités susmentionnées ont fait comprendre que ces opérations effectuées sont distinctes puis légales car énumérées dans la loi des finances et les montants varient d’une taxe à une autre. Celles-ci se font dans l’objectif de sensibiliser, de permettre à tous les opérateurs économiques exerçant dans la Ville, de se conformer à la règlementation en vigueur car, d’après une enquête récente, une grande partie des commerçants exercent dans l’illégalité. 

Aussi, faut-il spécifier que la Direction Générale de l’Environnement de la Mairie de Libreville a pour mission de mettre en œuvre la politique environnementale de la Commune, notamment en apposant des amendes aux opérateurs économiques ne se conformant pas à la règlementation.  

 « Beaucoup d’agents faussaires circulent dans la ville et affirment procéder au recouvrement des taxes pour le compte de la Mairie de Libreville » a indiqué le Maire de Libreville. A ce sujet, elle a recommandé aux commerçants de faire preuve de vigilance et de dénoncer ces personnes afin que des mesures idoines soient prises à leurs égards. En outre, a-t-elle demandé aux commerçants via les syndicalistes de ne pas payer les taxes aux agents qui ne se présenteront pas à eux avec des documents tels que : l’ordre de Mission signé du Maire de Libreville et la carte professionnelle. 

« Accepter de payer les taxes sans présentations de ses documents est une forme d’encouragement à la corruption et au banditisme qui sont des maux perpétuellement condamnés par le Président de la République, Chef de l’Etat,
Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA » a-t-elle ajouté, avant de conclure en demandant aux commerçants de ne pas s’acquitter des autres taxes parallèles à celles énumérées dans la Loi de Finances. 

   


SESSION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL - Mairie de Libreville, 13 Août 2018

  
Conseil Municipal, 13 Août 2018. Photos© Mairie de Libreville. 

  
  
Le Lundi 13 Août 2018, les Conseillers Municipaux de la Commune de Libreville se sont réunis en session du Conseil Municipal Extraordinaire aux fins d’examiner et d’adopter le Schéma Directeur d’Aménagement Urbain (SDAU) de la Ville de Libreville, ainsi que d’adopter la délibération y relative. 

Ledit Schéma a été préalablement présenté à la Commission Technique Permanente chargée des Aménagements Urbains, des Infrastructures et des Equipements le mercredi 08 et jeudi 09 Août 2018 par le Directeur Général des Aménagements Urbains du Ministère des Infrastructures, de l’Habitat, et de l’Aménagement du Territoire, Monsieur Edouard MVOME NZE.  

L’objectif visé est de rendre le Grand Libreville (Akanda, Libreville, Ntoum et Owendo), une ville inclusive, durable et résiliente, mais aussi une métropole plus harmonieuse et dynamique faisant d’elle le leitmotiv du développement du pays.  

 


CELEBRATION D’UN MARIAGE COLLECTIF - Mairie de Libreville, 13 août 2018.

   

   
Images de la cérémonie.. Photo© Mairie de Libreville. 

L’édile de la capitale, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville a officié le vendredi 10 août 2018, au gymnase de la Garde Républicaine situé au lieu dit 9 étages, dans le 3ème Arrondissement de la Commune de Libreville, le mariage collectif de neuf couples dont les conjoints sont des fonctionnaires de la Garde Républicaine.  
 
Cette cérémonie, qui a duré un peu plus de 2 heures, a également été rehaussée par la présence du Ministre D’Etat, Ministre de la Défense Nationale, Monsieur Etienne MASSARD KABINDA MAKAGA




TRAVAUX DE LA COMMISSION PERMANENTE DES AMENAGEMENTS URBAINS, DES INFRASTRUCTURES ET DES EQUIPEMENTS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LIBREVILLE, 08 et 09 AOUT 2018

  

  
Vue des participants aux travaux. 

Journée du 08 Août 2018

Le Schéma Directeur, présenté par Monsieur Edouard MVOME NZE, Directeur Général de l’Urbanisme, des Aménagements Fonciers et Monsieur MOUNANGA, Directeur Général Adjoint à l’Agence Nationale des Grands Travaux et des Infrastructures (ANGTI), a été élaboré en 2010 et finalisé en 2015. Après présentation et validation devant le Gouvernement, ledit schéma a été soumis aux différentes Communes concernées (Akanda, Libreville, Ntoum et Owendo) par le plan d’aménagement de la Métropole de Libreville. 

L’objectif visé par les plus hautes Autorités du Gabon est de moderniser notre Capitale en y construisant des pôles d’activités tels que : le futur aéroport International de la Métropole de Libreville, les voies de contournements, les logements, les espaces verts et plateaux sportifs… 


Journée du 09 Août 2018

Suite et fin des travaux de la Commission Permanente des Aménagements Urbains, des Infrastructures et des Equipements, présidée par Monsieur Djibril BABA, Conseiller Municipal du 3ème Arrondissement de la Commune de Libreville et Vice-Président de ladite Commission.  

A l’ordre du jour de cette 2ème journée de travaux, l’examen du Schéma Directeur de l’Aménagement d’Urbanisme (SDAU) de Libreville proposé par le Ministère des Infrastructures, de l’Habitat, et de l’Aménagement du Territoire.
 
Ce document qui sera présenté lors de la Session Extraordinaire du Conseil Municipal qui se tiendra le 13 août 2018, s’est vu apporté quelques amendements par les Conseillers Municipaux de la Commission, notamment dans la toponymie et les délimitations des zones qui seront impactés par cette stratégie de développement urbain. 



DON A LA PRISON CENTRALE DE LIBREVILLE le 08 AOUT 2018

 
  

 
Photos© Mairie de Libreville.

Ce mercredi 08 Août 2018, la Mairie de Libreville représentée par l’Inspecteur Général Municipal Monsieur Maixent NGOUNGA et son Adjoint Monsieur Samuel TANDA, a fait un don de matériel de ravalement des murs à la Prison Centrale de Libreville. 

Ledit matériel a été réceptionné par le Commandant Francis NANG NDONG, Directeur des moyens, du matériel et de la logistique, et le Capitaine Hugues Martial BOULINGUI MOUKAGNI

Parmi le matériel réceptionné, on peut citer entre-autres :
 
• 10 touques de peinture à eau blanche ; 
• 5 touques de peinture à huile blanche ; 
• 5 touques de peinture à huile rouge 
• 15 rouleaux à peinture ; 
• 10 colorants jaune ocre.

Cinq (5) drapeaux ont également été remis.

Notons que ce don s’inscrit dans le cadre de la «Journée du Drapeau» instaurée le 09 Août 2010 par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA




RENCONTRE AVEC LES CHEFS DE QUARTIERS DE LA COMMUNE DE LIBREVILLE, 07 Août 2018 


  
 
  

  

Le Bureau du Conseil Municipal recevant les chefs de quartiers de la Commune de Libreville le 07 août 2018.Photos© Mairie de Libreville.

A l’orée de la journée du drapeau qui aura lieu le 9 Août prochain, le Bureau du Conseil Municipal de la Commune de Libreville a reçu l’ensemble des chefs de quartiers de la commune. Cette rencontre avait pour but de leur remettre des drapeaux qu’ils hisseront dans leurs chefferies respectives. 

A ce titre, Madame
Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville, a rappelé l’importance et le bien fondé de l’organisation de cet événement qui a été instauré le 09 Août 2010 par le Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA

Profitant de l’occasion, l’édile de la capitale a expliqué les mesures d’austérités prises par le Gouvernement et a encouragé les chefs de quartiers à être également pédagogue dans leurs fiefs respectifs afin qu’ils expliquent aux plus jeunes l’importance du secteur tertiaire car « il n’y a pas de sous-métiers ».
 
Par ailleurs, malgré les tensions de trésorerie auxquelles fait face la Mairie de Libreville, des fonds seront mis à disposition pour l’organisation d’un séminaire de formation des chefs de quartiers, suite à la requête du Président de l’Association des Chefs de Quartiers.  




SEANCE DE TRAVAIL : Centre Social SOEUR HYACINTHE ANTINI. Mairie de Libreville, le 02 Août 2018


  

  
  
Vue des participants à la séancePhotos© Mairie de Libreville
 
Le Bureau du Conseil Municipal, Présidé par le Maire de Libreville, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA et des responsables administratifs de l’Hôtel de Ville se sont retrouvés le jeudi 02 août 2018, dans la salle du Conseil sis au 2ème étage de la Maire, pour une séance de travail concernant le Centre Social SOEUR HYACINTHE ANTINI.
 
Confronté à des difficultés d’ordres financiers, le Centre Social qui est aussi un centre de formation, a exprimé des besoins en matériel médical et en fournitures de bureau entre autres. En effet, la vente de certaines créations des élèves ont permis au centre d’avoir un fond de roulement qui néanmoins reste insuffisant pour le bon fonctionnement de l’établissement.  

Par ailleurs, afin que le Centre Social SOEUR YACINTHE ANTINI réponde aux exigences d’un Centre de Formation, Madame le Maire a instruit les responsables de la Mairie de Libreville de régulariser la situation administrative de la structure, pour que les élèves, à la fin de leur formation, puissent être détendeur d’un diplôme reconnu par l’Etat. 


AUDIENCE ACCORDEE AU DIRECTEUR PAYS DE L’ONU SIDA AU GABON. Libreville, le 31 juillet 2018 

  
Audience accordée au Docteur Françoise NDAYISHIMYE, Directeur pays de l’ONU SIDA au Gabon.Photos© Mairie de Libreville 

  
  
Vue d'ensemble des particpants à la séance de travail. 

Le 31 Juillet 2018 dans les locaux de la Mairie de Libreville, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville, accompagnée de ses Adjoints et de quelques collaborateurs, a reçu en audience, le Docteur Françoise NDAYISHIMYE, Directeur pays de l’ONU SIDA au Gabon.
 
Cette audience s’inscrit dans le cadre d’une visite de courtoisie et d'échanges que le Directeur pays de l’ONU SIDA au Gabon, entendait rendre à l’édile de Libreville. 

Les interlocuteurs ont échangé sur le projet : « ma vie s’engage ».Le projet qui a pour objectif de lutter contre le SIDA à Libreville s’étend sur deux(2) ans. Il est élaboré en deux(2) phases dont la première a débuté en Mai 2017. A cet effet, 15 agents de santé communautaire rétribués par la Mairie de Libreville, effectuent un travail d’accompagnement de personnes vivantes avec le VIH SIDA dans les différents Arrondissements de la Capitale. 



VISITE DU REPRESENTANT RESIDENT DU FMI AU GABON, Libreville le 25 Juillet 2018


  

Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville échangeant avec Monsieur Marcos POPLAWSKI-RIBEIRO, Représentant Résident du FMI au GABON. 25 Juillet 2018.Photos© Mairie de Libreville 

  
  
Vue des collaborateurs du Maire et du Représentant du FMI. 

Le Mercredi 25 juillet 2018, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville, a reçu en audience Monsieur Marcos POPLAWSKI-RIBEIRO, Représentant Résident du Fond Monétaire International au Gabon.

Le Représentant Résident du FMI au Gabon et Madame le Maire de Libreville ont évoqué, au cours de leur entretien, les relations entre le Gabon et le FMI ainsi que la situation économique et financière du Gabon.

Abordant la gestion de la Ville de Libreville, Monsieur Marcos POPLAWSKI-RIBIERO s’est félicité du travail remarquable accompli par le Bureau du Conseil Municipal de la Mairie de Libreville sous la direction de Madame le Maire de Libreville.
 




SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL 
 
  
 
 Conseil Municipal, 28 juin 2018. Photo© Mairie de Libreville. 
  
Les Conseillers Municipaux des six arrondissements de la Commune de Libreville se sont réunis à l’Hôtel de Ville, les 28 et 29 Juin 2018, à l’occasion de la session ordinaire du Conseil Municipal relative à l’examen des comptes administratif et de gestion de la Commune de Libreville, Exercice 2017.  
  
Comme l’a rappelé le Maire de Libreville et Président du Conseil Municipal, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, lors de son allocution d’ouverture, « le 15 Mai 2017, le Conseil Municipal m’a autorisé à exécuter le budget primitif », soit 26.089.004.056 FCFA.  
  
Ainsi, c’est à l’unanimité que le projet de délibération n°…/PE/DKM/CL/SG/SPCM portant adoption du Compte Administratif de la Commune de Libreville, exercice 2018. 
  
Ce compte administratif présenté a montré que la commune a réalisé un solde positif provisoire de 6.552.554.108 FCFA. A ce jour, le Trésor public est créditeur d’une somme globale de 25.234.391.167 FCFA

 

   
SEANCE DE TRAVAIL AVEC LE MINISTRE D'ETAT, MINISTRE DES SPORTS ET DE LA CULTURE, CHARGE DU TOURISME 
 
  

  

 

Hôtel de Ville de Libreville, le 19 juin 2018. Photo© Mairie de Libreville.


Mardi 19/06/2018 à l'Hôtel de Ville de Libreville, le Bureau du Conseil Municipal de la Commune de Libreville a eu une séance de travail avec le Ministre d'Etat, Ministre des Sports et de la Culture, chargé du Tourisme, Monsieur Alain Claude  BILIE-BY-NZE.

 
 
  
SEANCE DE TRAVAIL AVEC LES FORCES DE POLICE NATIONALE
 
  

 Hôtel de Ville de Libreville, le 07 juin 2018 Photo© Mairie de Libreville 
 
Le Bureau du Conseil Municipal de la Commune de Libreville a reçu en audience le 07 juin 2018 à l'Hôtel de Ville de Libreville une délégation des Forces de Police Nationale, conduite par le Commandant en Chef, Le Général de Division Yves Marcel MAPANGOU MOUSSADJI

 
  
 
SEANCE DE TRAVAIL AVEC LE REPRESENTANT RESIDENT DE L'UNESCO AU GABON 
 
 
  

  
  
Hôtel de Ville de Libreville, le 07 juin 2018 Photo© Mairie de Libreville. 
  
Le Bureau de Conseil Municipal de la Commune de Libreville a reçu en audience le 07 juin 2018 à l'Hôtel de Ville de Libreville le Représentant Résident de L'UNESCO au Gabon, Monsieur Vincenzo FAZZINO
 
 
 
 
 
SEANCE DE TRAVAIL AVEC SON EXCELLENCE MADAME ALINE YOUNES, AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DU LIBAN
 
 
  

  
 
Hôtel de Ville de Libreville, le 06 juin 2018. Photo© Mairie de Libreville.
  
Le Bureau de Conseil Municipal de la Commune de Libreville a reçu en audience le 06 juin 2018 à l'Hôtel de Ville de Libreville Son Excellence Madame Aline YOUNES, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Liban. 

 
 
  
JOURNEE CITOYENNE DU SAMEDI 02 JUIN 2018 
 
 
  

  
 
Photo© Mairie de Libreville. 

 
 
  
CONSEIL MUNICIPAL, SESSION 2018
 
   
Conseil Municipal du 30 et 31 Mai 2018. Photo© Mairie de Libreville. 
 
Le mercredi 30 et jeudi 31 mai 2018, s’est tenu à la Mairie de Libreville, le Conseil Municipal 2018. Au cours de ladite session ordinaire, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de Libreville et Présidente du Conseil Municipal a ouvert les travaux relatifs à l’examen et adoption du budget primitif de l’année 2018.  
 
Ce budget qui s'inscrit dans un contexte économique, financier et social difficile est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 27.517.316.845 F CFA, contre 26.089.004.056 F CFA en 2017. Soit une augmentation d'un peu plus d'un milliard. 

 
 
 
  
REUNION STRATEGIQUE REGIONALE DE L'AFRIQUE CENTRALE (CGLU-AFRIQUE) 
 
 
 
Conférence tenue à Libreville du lundi 16 au Mardi 17 avril 2018 à l'Hôtel RENDAMA. 

 
 
 
SEMINAIRE DE FORMATION SUR LA SECURITE ET LA SANTE AU TRAVAIL
 
 
  
 
Séminaire de formation sur la sécurité et la santé au travail, 30 avril 2018. Photo@ Mairie de Libreville. 
 
La Mairie de Libreville a organisée un séminaire sur la sécurité et la santé au travail, le lundi 30 avril 2018, dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail. Démarche inédite en effet car jamais une institution n’avait fait appel aux services du Ministère du Travail pour une journée de formation sur les risques professionnels. 
 
Organisé symboliquement la veille de la Fête Internationale du Travail par le Maire de Libreville, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, ce séminaire, ouvert par le Gouverneur de l’Estuaire, Monsieur Léonard Diderot MOUTSINGA KEBILA, avait pour objectif la formation et la sensibilisation des cadres et agents municipaux sur les risques professionnels.  
   
 
 
Le conférencier, Monsieur Joseph MALONGO, Inspecteur Général du Travail et Expert en matière de sécurité et santé au travail, a notamment exposé sur les dispositions règlementaires dans le milieu travail, des risques professionnels (accidents ou maladies) et leurs conséquences, tout en rappelant que la prévention des risques professionnels est la principale action que le Gouvernement met au premier rang pour assurer la gestion des accidents du travail et des maladies professionnels. 

 
 
  
REUNION SUR LA PROBLEMATIQUE DE L'INSALUBRITE DANS LA COMMUNE DE LIBREVILLE 

   

  
 
Hôtel de Ville, 25 Avril 2018. Photo@ Mairie de Libreville. 
 
A l’initiative du Bureau du Conseil Municipal présidé par Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Maire de la Commune de Libreville, la journée de réflexion sur la problématique de l’insalubrité s’est tenue, le mercredi 25 avril 2018, à l’Hôtel de Ville de Libreville. 
 
Cette rencontre inclusive avait pour but de réfléchir sur la recherche des solutions face à la montée persistante de l’insalubrité dans un contexte économique fortement impacté par la rareté des ressources financières. 
 
Prenaient part à cette importante réunion, les représentants des acteurs publics, privés et associatifs ci-après impliqués directement ou indirectement dans la gestion des déchets : les Ministères de l’Intérieur et des Finances ; le Parquet de Libreville représenté par Messieurs Urbain Massala, Procureur Général Adjoint et Evrard BOUROBOU substitut du procureur de la République ; les Adjoints au Maire de Libreville ; les Maires d’Arrondissements ; le Commandement en chef de la Gendarmerie Nationale représenté par le Général Brigitte ONKANOLIA et le Lieutenant-colonel NZENGUE ; le Commandement en chef de la Police Nationale représenté par le colonel Michel BIBE NDZENG et le Commandant Franklin ELLA ; la Chefferie et la Notabilité de la Commune de Libreville; les sociétés CLEAN AFRICA, AVERDA et AGLI représentés par leurs Directeurs Généraux; les Organisations de la Société Civile représentées par Nicaise MOULOMBA Président de l’ONG Croissance Saine Environnement et Fabrice NTCHANGO, Secrétaire Général de Gabon Ecologie; les Syndicats et Associations des Commerçants; les Pré-collecteurs et les Médias Locaux représentés par le Quotidien L’UNION, Gabon 24, Radio Gabon et Télé-Africa.  
 
L’Ordre du jour fixé à partir de la problématique posée, était articulé sur cinq (5) points déclinés ainsi qu’il suit : 

1.  la gestion optimale de la collecte des ordures dans la Commune de Libreville ; 
2.  la gestion spécifique des déchets dans les quartiers sous-intégrés ; 
3.  l’organisation des points d’apport volontaire ; 
4.  la situation de la décharge de Mindoube et des équipements connexes ; 
5.  le contrôle et le suivi des activités de collecte des ordures. 
 
L’ouverture des travaux a été marquée par le mot introductif de Madame le Maire de Libreville, Président de séance.  
 
Dans son adresse aux participants, elle a d’abord rappelé que l’insalubrité était une question qui préoccupait les plus hautes autorités du pays, en tête desquelles, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence ALI BONGO ONDIMBA. Saluant la mobilisation suscitée par cette réunion qu’elle a qualifiée de citoyenne et inclusive, elle a ensuite, fixé les objectifs de la rencontre en rappelant que celle-ci devait permettre de rechercher toutes les solutions susceptibles d’améliorer, d’une part, l’organisation de la collecte des déchets, et d’autre part, les comportements des citoyens, des acteurs institutionnels, des gestionnaires opérationnels et des pré-collecteurs. 
 
L’atteinte de ces objectifs excluait par conséquent, tout stigmatisation ou toute démarche visant à établir les responsabilités de chaque partie prenante. C’est animé de cet esprit que Madame le Maire a proposé que la démarche participative qu’elle a initiée, aboutisse à la création d’une plate-forme d’échanges des acteurs de gestion des déchets dans la Commune. 
 
Il s’agit non seulement de mettre en place un cadre de mutualisation et d’harmonisation des pratiques ou des expériences entre les parties, mais aussi une fenêtre d’opportunité pour réfléchir sur les aménagements nécessaires à apporter sur l’organisation du système de collecte des déchets. 
 
Ce mot introductif a fait place à la présentation de la méthodologie de travail proposée pour l’examen des points inscrits à l’ordre du jour. A cet effet, il a été retenu que chaque point soit ouvert par une présentation à la diligence des experts de la Commune de Libreville. Les réactions ou discussions suscitées devaient être conclues par des recommandations pertinentes et réalistes des participants sur le point sous examen. 
 
Ainsi, au cours des échanges intenses, vifs, fructueux, empreintes de franchise et portés sur un esprit constructif mainte fois rappelé, les participants ont relevé, sans exhaustivité : 
 
•la multiplication des interlocuteurs, pouvant laisser place à une dilution de la responsabilité à tous les niveaux ; 
 
•l’inadaptation des cadres juridiques réglementant la gestion des ordures (lois ; conventions ; accord-cadre ; sous-traitance ; contrat de prestation de service) ; 
 
•l’obsolescence des outils et instruments de définition et de suivi de la collecte (schémas, plans et horaires de collecte) ; 
  
•l’absence d’un cadre formel pour l’exercice d’activité de pré-collecte ; 
  
•l’incivisme des citoyens ; 
  
•les difficultés de la collecte liées aux voiries urbaines, notamment dans les quartiers sous-intégrés ; 
  
•l’inadaptation des outils et moyens de collecte des prestataires collecteurs ;  
 
 
•l’absence d’un tri des déchets, même embryonnaire ; 
  
•la problématique des déchets dits « encombrants » ;  
 
 
•l’état de saturation de la décharge, son accès ; sa plate-forme ; sa durée de vie et son aménagement éventuel; 
  
•la situation du pont-bascule ; 
  
•le statut et rôle de CLEAN AFRICA ; 
  
•La pollution générée par les opérateurs économique dans les zones dites « industrielles » ; 
  
•La dette de l’Etat vis-à-vis de la société prestataire. 
  
Au terme des débats, les participants ont formulé les recommandations suivantes par catégorie d’acteur : 
 
1 - A l’endroit de l’ETAT 
 
•Accélérer la construction d’un nouveau site répondant aux normes autorisées ; 
  
•Rechercher les financements pour la réalisation des études d’impact pour la future décharge municipale;
  
•Engager le processus de fermeture de la décharge de Mindoube avec son aménagement ; 
 
 
•Définir une zone tampon sur un rayon de trois (3) km autour de la décharge ; 
 
 
•Construire les centres de traitement des eaux usées ; 
 
 
•Lancer une étude épidémiologique face aux conséquences liées à l’accumulation des ordures ; 
 
 
•Prendre les textes d’application relatifs au transfert de compétence et des moyens dans le domaine de la gestion des déchets ; 
 
 
•Associer la Mairie de Libreville, le cas échéant, dans la négociation et la signature des contrats ayant pour objet la collecte des ordures ; 
 
 
•Apurer dans la limite de la trésorerie disponible la dette vis-à-vis du prestataire ; 
 
 
•Introduire dans les programmes scolaire des enseignements liés à la protection de l’environnement en général et plus particulièrement sur la gestion des déchets. 
 
  
2 - A l’endroit de la MAIRIE DE LIBREVILLE  
 
•Définir un cadre juridique régissant la pré-collecte ; 
  
•Former et accompagner techniquement l’activité de pré-collecte ; 
  
•Définir les nouveaux horaires de collecte des déchets et les jours de la semaine dédiés au ramassage des encombrants ; 
  
•Tenir un répertoire des métiers verts relatifs à gestion des déchets ; 
 
•Fermer les points d’apport volontaire situés sur les zones dites « miroirs » de la ville et ceux présentant un danger pour les riverains et les éboueurs ; 
 
•Excentrer les points d’apport volontaire ; 
  
•Exiger des prestataires un schéma directeur de collecte ; 
  
•Elaborer un circuit des points d’apport volontaire par arrondissement ; 
  
•Procéder au recensement des pré-collecteurs en vue de leur formation et réorganisation de leurs activités ; 
  
•Sécuriser les points d’apport volontaire ;  
  
•Reprendre la gestion du pont-bascule ; 
  
•Réexaminer le régime d’exonération dont bénéficient certains prestataires ; 
  
•Participer à la révision des termes de la convention liant l’Etat, Clean Africa et Averda ; 
  
•Créer une brigade de répression des contraventions, délits et actes d’incivisme liés à la salubrité et à la protection de l’environnement ; 
  
•Mettre en place, en partenariat avec les médias, des campagnes de sensibilisation sur la gestion des déchets ménager dans les Ecoles et Eglises ainsi que dans les grands carrefours ; 
  
•Impliquer les chefs de quartiers dans la sensibilisation des populations sur le respect des nouveaux horaires de dépôt de déchets ; 
  
•Créer un cadre juridique permettant l’organisation par les chefs de quartiers des comités des jeunes ; 
  
•Sensibiliser les ménages sur le conditionnement des déchets ; 
  
• Elaborer avec le concours des médias une stratégie de communication sur la lutte contre l’insalubrité ; 
  
•Mettre en place un numéro vert pour alerter en cas de saturation de point d’apport volontaire ; 
  
•Développer à partir des déchets ménagers les techniques de fabrication d’engrais ; 
  
•Mettre en valeur avec le concours des organismes publics compétents, les ordures ménagères par la fabrication du compost. 
  
3 - A l’endroit des PRESTATAIRES  
 
•Veiller au respect des objectifs environnementaux en matière de gestion des déchets ; 
 
•Harmoniser les horaires d’ouverture du pont bascule et de la décharge ; 
  
•Mettre en place un nouveau schéma-directeur préalablement validé par le Maire de Libreville ; 
  
•Rendre la décharge accessible et la plate-forme opérationnelle ; 
  
•Trouver les mécanismes d’autofinancement de la décharge ; 
  
•Identifier les points d’apport volontaire à forte densité ; 
  
•Signer les contrats de sous-traitance avec les pré-collecteurs ; 
  
•Coller aux nouveaux horaires de dépôt des déchets ; 
  
•Arrêter un jour de collecte ou ramassage des encombrants ; 
  
•Construire des abris bacs ; 
  
•Prévoir des bacs spécifiques pour chaque type de déchet ; 
  
•Revoir la capacité des bacs à ordures ménagères ; 
  
•Fabriquer localement les bacs à ordures pour minimiser les coûts. 
  
Par ailleurs, les participants ont été informés de la proposition faite par la société AGLI sur son engagement à mettre à la disposition de la Mairie de Libreville, à sa demande, six (6) camions bennes pour la collecte des encombrants. Quant à la société AVERDA,elle a informé les participants de la réception dans les quarante-cinq (45) jours de mille (1000) bacs ordures dans le cadre du renforcement de son parc. 
 
A ce jour, les directions techniques et les prestataires travaillent ensemble pour la réalisation d’un plan d’action pertinent imminent. 
 
Telles sont, les conclusions qui ont sanctionnées les travaux relatifs à la problématique de l’insalubrité dans la Commune de Libreville. 

 
 
 
JOURNEE INTERNATIONALE DU TRAVAIL 
 
 
  

 Arrivée du Maire de Libreville. Photo@ Mairie de Libreville. 
  
  
  
  

  

Départ du Maire de Libreville. Photo@ Mairie de Libreville.

La Mairie de Libreville a une fois de plus, honoré à la tradition de la célébration de du 1er Mai, jour dédié à la fête du travail. 

Cependant, cette édition a été marquée par la délocalisation de la fête qui s’est déroulée dans l’enceinte de la Mairie du 5ème arrondissement. 

La fête rehaussé par la présence du Gouverneur de l’Estuaire, Monsieur Léonard Diderot MOUTSINGA KEBILA et le Bureau du Conseil Municipal, fût belle, car agrémentée d’un repas et des animations diverses pour le plus grands plaisir des travailleurs. 
 
 


JOURNEE CITOYENNE - MAIRIE DE LIBREVILLE, 05 MAI 2018
 
  

  
 
Nettoyage de l’Hôtel de Ville et un site de la ville de Libreville (Cité BGFI/petit marché, 1er Arrondissement). 05 Mai 2018.photos© Mairie de Libreville.
 
Comme chaque 1er samedi du mois, la municipalité n’a pas dérogé à la règle de la journée citoyenne. 
  
Ce samedi 5 mai 2018, la délégation municipale (Adjoints au Maire, responsables administratifs et agents municipaux) et partenaires (AVERDA et AGLI) se sont rendus dans les différents arrondissements de Libreville pour y effectuer les travaux suivants : 
  
•Curage des caniveaux ; 
  
•Désherbage ; 
  
•Nettoyage. 

  

booked.net
+28
°
C
+28°
+24°
Libreville
Lundi, 17
Prévisions sur 7 jours