Heure au Gabon :
AUDIENCE ACCORDEE AU SYNDICAT AUTONOME DES COMMERÇANTS DU GABON, le 28 Août 2018


   

Les membres du Bureau du Conseil Municipal recevant le Syndicat Autonome des Commerçants du Gabon (Synacoga). Libreville, le 28 Août 2018. Photos @ Mairie de Libreville.

Le Bureau du Conseil Municipal a reçu en audience le Mardi 28 Août 2018, le Bureau exécutif du Syndicat Autonome des Commerçants du Gabon (SYNACOGA). 

Cette audience portait sur la multitude de contrôles et recouvrements de taxes quasi similaires qu’effectuent régulièrement plusieurs Administrations distinctes dans la Commune de Libreville, telles que : le Ministère du Commerce, le Ministère de la Santé, la Mairie de Libreville et les opérateurs privés pour ne citer que celles-là.  

Concernant les réprimandes faites à l’endroit de la Mairie de Libreville, notamment envers l’Inspection Générale Municipale, la Direction Générale de l’Environnement et la Direction Générale des Finances, le porte-voix des commerçants Librevillois se plaint de la recrudescence des opérations quasi similaires menées. 

En réaction à ce qui est reproché à l’institution, les responsables des entités susmentionnées ont fait comprendre que ces opérations effectuées sont distinctes puis légales car énumérées dans la loi des finances et les montants varient d’une taxe à une autre. Celles-ci se font dans l’objectif de sensibiliser, de permettre à tous les opérateurs économiques exerçant dans la Ville, de se conformer à la règlementation en vigueur car, d’après une enquête récente, une grande partie des commerçants exercent dans l’illégalité. 

Aussi, faut-il spécifier que la Direction Générale de l’Environnement de la Mairie de Libreville a pour mission de mettre en œuvre la politique environnementale de la Commune, notamment en apposant des amendes aux opérateurs économiques ne se conformant pas à la règlementation.  

 « Beaucoup d’agents faussaires circulent dans la ville et affirment procéder au recouvrement des taxes pour le compte de la Mairie de Libreville » a indiqué le Maire de Libreville. A ce sujet, elle a recommandé aux commerçants de faire preuve de vigilance et de dénoncer ces personnes afin que des mesures idoines soient prises à leurs égards. En outre, a-t-elle demandé aux commerçants via les syndicalistes de ne pas payer les taxes aux agents qui ne se présenteront pas à eux avec des documents tels que : l’ordre de Mission signé du Maire de Libreville et la carte professionnelle. 

« Accepter de payer les taxes sans présentations de ses documents est une forme d’encouragement à la corruption et au banditisme qui sont des maux perpétuellement condamnés par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA » a-t-elle ajouté, avant de conclure en demandant aux commerçants de ne pas s’acquitter des autres taxes parallèles à celles énumérées dans la Loi de Finances. 

  
 
booked.net
+28
°
C
+28°
+24°
Libreville
Lundi, 17
Prévisions sur 7 jours